Thomas Groslier
photo

Présentation :
Né en 1957 à Amiens, Thomas Groslier a fait ses études aux beaux-arts de Valence dans la Drôme. Dessinateur et peintre, il travaille une peinture réaliste et narrative sur des thèmes inspirés par son quotidien. Ce sont des paysages ou des scènes de genres parfois teintés de symbolismes ou de mythologie. Il participe à de nombreuses expositions dans des galeries et des musées. Une monographie (72 pages) est parue aux éditions AREA.

L'artiste s'illustre :
Ma peinture est très attachée à la représentation des êtres humains, et de ce point de vu elle se situe dans une très longue tradition de la peinture occidentale qui nous mène de l’antiquité grecque et romaine jusqu’à la renaissance, à l’art moderne…

Il y a une vingtaine d’années on m’a demandé d’organiser un cours de dessin avec modèle vivant, cours que j’anime depuis avec passion pour ce qui à la base n’est qu’un exercice académique ; il n’y a rien de plus intéressant que de travailler d’après la réalité, de se confronter à la réalité. Tout naturellement, ces modèles se sont invités dans ma peinture, elles sont devenus celles que j’ai appelées « les poseuses », et elles ont fini par occuper tout l’espace du tableau avec leur calme, leur « sans gêne », leur immobilité, leur silence, leur sérénité mais surtout leur solitude intérieure. Et c’est cette solitude intérieure qui est le véritable sujet de mes peintures.

Pourtant, cette réalité du modèle ne me suffisait pas, il fallait que je lui trouve un décor, ou que le les inscrive dans une petite histoire. Ceci fait qu’au bout du compte, mes peintures sont des fictions, elles ne sont pas réalistes, mais irréaliste, onirique. Ce qui intrigue quant un modèle pose est qu’il occupe tout l’espace par son immobilité et il est en dehors de l’action, le temps semble aboli et donne une sensation d’étrangeté. J’aime l’aspect artisanal de la peinture, le côté technique me passionne… c’est une peu de la cuisine…

j’ai été influencé par Paul Delvaux, puis je me suis rapidement intéressé à la Renaissance Italienne, mais aussi à Ingres, aux préRaphaélites Anglais…
Je ne suis pas branché, mais débranché, je ne suis pas moderne, ni contemporain… Je ne suis pas « d’avant garde », l’avant-garde c’est la mode ; moi j’essaie de suivre mon chemin.

Cette exposition est un hommage au peintre surréaliste Belge, Paul Delvaux, qui il y a trente ou trente-cinq ans a été à l’origine de ma vocation, dont l’œuvre a été à l’origine de mon envie de faire de la peinture, de faire des images peintes. Je ne suis pas un peintre réaliste mais un peintre du réel ; Il peut parfois y avoir un peu d’anachronisme dans mes sujets…
Il y a trente-six façons de faire… j’en ai utilisé quelques-unes…. Pour moi il n’y a qu’une intrigue, qu’un sujet : les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent.
Savoir si ce que représente une peinture est vrai ou n’est pas vrai est une question qui traverse toute la peinture depuis toujours…

Ma peinture ne signifie rien : elle n’est pas le fruit d’une recherche, je ne suis pas un chercheur ; elle n’est pas une image de la société, je ne suis pas un sociologue ; elle n’est pas une question, ni une réponse. Elle n’est le fruit d’un « procédé » (d’un « process, comme on dit) ; elle n’est pas le fruit d’une équation, il n’y a pas de logique.
Ma peinture est un « parfum » (un parfum visuel), c’est-à-dire un composé d’ingrédients différents qui produisent une ambiance, non pas olfactive mais visuelle.
Je suis un artisan, ce qui me plaît le plus dans la peinture c’est son aspect technique.

Tableaux exposés :
Les deux amies
Huile sur toile 100 x 100 cm - 2005
1600€
Les soeurs J
Huile sur toile 130 x 162 cm - 2008
2 400 €
L’Heure bleue
Tempéra et Huile sur toile 60 x 60 cm - 2013
Nu allongé
Huile sur toile 73 x 60 cm - 2012
Le petit salon
Tempéra et Huile sur toile 73 x 60 cm
1350€
Jardin de nuit
Huile sur toile 73 x 60 cm
1350 €
Demoiselle de nuit
Encre de Chine et aquarelle sur papier 50 x 65 cm - 2012
590€
Poseuse avec raisins
Huile sur toile 46 x 38 cm - 2012
750 €
Les fagots
Encre de Chine et aquarelle sur papier 50 x 65 cm - 2012
590€
Le bain de pieds
Tempéra et huile sur toile 100 x 80 cm - 2013
Clémentine évanouie
Huile sur toile 130 x 162 cm - 2009
2400€
L’inachevé fini
Huile sur toile 130 x 162 cm -2007
2 400 €
Les poseuses
Huile sur toile 130 x 162 cm - 2008
2 400 €
Le bain
Huile sur toile 100 x 81 cm - 2009
Les tricoteuses
Stylo bille sur papier 35 x 43 cm - 2012
Les tricoteuses
Encre de Chine et aquarelle sur papier 50 X 65 cm
590 €
Les poseuses
Tempéra et Huile sur toile 100 x 81 cm - 2010
1600 €
Clémentine évanouie
Huile sur toile 33 x 46 cm - 2009
750 €
Le crépuscule
Encre de Chine et aquarelle sur papier 57 x 77 cm 2012
650 €
Le parfum
Huile sur toile 160 x 130 cm - 2007
2400 €